Une critique, une réaction, un conseil... Je suis preneur ! duronquarre@wanadoo.fr

Page mise en ligne en mai 2006, dernière actualisation en octobre 2013.

Chantiers de lecture et d'écriture

(1 document à télécharger, 19 liens internes, 7 liens externes)

 

On peut dégager 6 fondements :

o Articuler dire/lire/écrire : chaque séance permet aux élèves de lire/dire/écrire. Les séances d'apprentissage favorisent la construction de compétences solides dans le domaine de la lecture.

 

o Finaliser l'écrit : à l'école, on a trop souvent tendance à faire produire des textes sans destinataire (si ce n'est l'enseignant). Un élève qui sait, pour quoi, et pour qui il écrit, aura une motivation complètement différente. Le projet de l'élève doit être le moteur du chantier.

Il s'agit de mettre en place un projet d’apprentissage qui a du sens pour l’enfant. L’écrit est finalisé grâce à un journal scolaire, une publication, une manifestation quelconque, un échange avec une autre classe, une sortie scolaire…

 

o Se référer à des écrits sociaux connus : sur lesquels repose le chantier. Leur étude permet de constituer un patrimoine commun à toute la classe. Il est important, pour les élèves, de comprendre à quoi servent ces écrits (raconter, informer, faire faire, convaincre, séduire...). Trop souvent, à l'école, les écrits narratifs sont privilégiés au détriment d'autres écrits (en particulier ceux de la Presse).

 

o Etudier leurs caractéristiques textuelles : c'est en "décortiquant" le type de texte étudié qu'on va comprendre son fonctionnement et surtout la manière de l'écrire. Ecrire n'est pas magique, lire favorise la production.

 

o Réécrire à partir de critères précis : l'étude d'écrits de référence va déboucher sur l'élaboration de critères précis de réécriture qui seront aussi des critères d'évaluation pour l'enseignant.

 

o Favoriser l'interdisciplinarité : les chantiers de lecture et d'écriture ne trouvent pas seulement leur place dans le domaine de la Littérature. L'éducation scientifique, l'Histoire, la Géographie, l'EPS sont des disciplines qui peuvent aussi servir de support pour produire des textes longs.

 

 

Le fonctionnement de ces chantiers s'appuie en partie sur les travaux d'un groupe de la circonscription d'Ecouen coordonné par Josette Jolibert qui a débouché sur la rédaction d'un ouvrage en 1988 : "Former des enfants producteurs de textes " (Hachette école).

 

 

Compétences générales dans le domaine de la maîtrise du langage et de la langue française (I.O. 2002) :

 

Programmation :

 

Je m'inspire de la dynamique de module d'apprentissage, utilisée en E.P.S.

On peut distinguer 4 phases différentes :

Cette phase permet : de lancer le chantier en donnant du sens au projet, de comprendre ce qu’est la finalité de l’écrit étudié (raconter, informer, faire faire, convaincre, séduire…).

On peut préparer un tri de textes, ainsi qu'un travail sur un écrit social de référence mobilisateur.

 

 

Lors de cette phase, des séances en lien avec l’Etude de la langue peuvent être menées. A titre personnel, je relie de moins en moins l'étude de la langue et les chantiers.

Croisement Chantiers d'écriture et Grammaire (pdf : 77 ko)

 

 

Cette phase s'achève par un retour réflexif, indispensable, sur l'ensemble des apprentissages effectués :

    • « Qu'as-tu appris ?
    • Qu'est-ce que l’écrit travaillé ? (tout au long des situations d'apprentissage, au fur et à mesure, il peut être judicieux de compléter, avec les élèves, une affiche qui récapitule ce qui a été appris).
    • Comment faire un « bon » écrit ? »

Une fiche de synthèse est donnée aux élèves.

 

Trois parties composent la grille de relecture : la présentation et l'organisation du texte, le contenu et enfin l'usage de la langue... Suivant le type de texte travaillé ces parties prennent plus ou moins d'importance.

 

Après la correction de l’enseignant, le 3e jet est réalisé par les élèves.

Souvent, ils produisent aussi un 4e jet, sur ordinateur, à l'aide d'un traitement de texte... L'écrit trouve alors la place qui lui était destinée.

 

 

 

Exemples de chantiers de lecture et d'écriture, le classement de ces chantiers permet d'équilibrer leur programmation sur le cycle, et d'éviter la dérive du "tout narratif".

Depuis plusieurs années, je programme 3 chantiers par an :

 

narratifs : raconter

Chantier complet Le narrateur dans le récit. Chantier complet

 

informatifs : informer

Chantier complet L'article de presse. Chantier complet

Chantier complet Le texte explicatif. Chantier complet

 

injonctifs : faire faire

 

argumentatifs : convaincre

Chantier complet Donner son avis sous la forme d'un article. Chantier complet

 

rhétoriques : séduire (et raconter)

Chantier complet La saynète. Chantier complet

 

         

Liens :

 

Bibliographie sommaire et… subjective :

« Former des enfants producteurs de textes » - Hachette – 1988
« Nouveau livre miroir » - Magnard – 1999
« Mon bibliotexte cycle 3 » - Bordas – 1997
« La langue française mode d’emploi » - Sedrap – 2003
« Projet écrire » – Accès édition – 1999

« Production d'écrits » - Les savoirs de l'école - cycle 3 - Hachette - 1998

Page mise en ligne en mai 2006, dernière actualisation en octobre 2013.

 

retour Ecrire

retour Lire

retour français

retour sommaire

Une critique, une réaction, un conseil... Je suis preneur ! duronquarre@wanadoo.fr